My grandfather - Deep love - To whom - Letter - New city

Plein Tarif
9,00 € 9.0 EUR
Tarif Réduit
7,00 € 7.0 EUR

My grandfather - Deep love - To whom - Letter - New city

Synopsis

My Grandfather's skin
Originaire de Lviv, Yana Bachynska (née en 1991) est un chercheur et artiste multimédia qui vit à Kyiv. Sa pratique englobe installations, performances, dessins, et images en mouvement, avec parfois une perspective queer/LGBT transgressive. Ce bref essai à la première personne aborde « l’étrange héritage » de son grand-père militariste, un professeur dont la violence s’est transmise au père du réalisateur. Bachynska affronte (et exorcise?) ce passé trouble en interrogeant dans son art les « peaux » de son grand-père, c’est-à-dire son uniforme de général et sa toge d’universitaire. (N.Y.)

Deep Love
Sans doute la figure la plus importante et radicale de l’animation ukrainienne, Lyskov (né en 1983) livre un portrait surréaliste de sa ville natale de Dniepr. Documentant comment les habitants de cette métropole fluviale se sont adaptés aux tempêtes des transformations sociales post-soviétiques, cet exercice coloré de surréalisme urbain est une phantasmagorie mutique dans laquelle des entités se mêlent de manière absurde et onirique. Fondamentalement humain et empathique, il explore l’idée de “Kohannia” – définie par Lyskov comme “un sentiment de l’âme relié au transcendant et au divin… que je ne vois guère autour de moi de nos jours.” (N.Y.)

TO WHOM HAVE YOU ABANDONED US, OUR FATHER!
Une hybridation docu-fictionnelle énigmatique du duo kyivain Yarema&Khimei (cf. New City of Friends), qui joue avec les attentes et les atmosphères de manière taquine – ne révélant la nature spécifique de son sujet que dans un final entraînant et désarmant. Jusque-là, le film a consisté en des défilés d’adultes et d’enfants dans divers espaces, au sein d’un grand bâtiment impossible à identifier. Ces moments muets et calmes du quotidien, apparemment peu remarquables, acquièrent une intensité menaçante par la composition et le montage, jusqu’à la détente finale, atteinte avec une œuvre chorale de Modest Moussorgsky. (N.Y.)

Letter to a Turtledove
L’artiste originaire de Kyiv Dana Kavelina (née en 1995) oscille entre livres, illustrations, animations, tableaux, graphismes et vidéos pour traiter de la violence militaire et des traumatismes individuels et collectifs, le tout à travers un prisme féministe/de genre. Ici elle s’appuie sur une œuvre-fleuve existante, To watch the war (2018), documentaire found footage en ligne de cinq heures, et façonne une miniature délicieusement surréaliste, qui traite d’un sujet des plus sensibles avec légèreté. Des vidéos amateur tournées lors du conflit du Donbass sont reconfigurées à des fins anti-guerre et combinées avec les poèmes, animations et tableaux vivants de Dana Kavelina, ainsi qu’avec des images d’archive des années 1930 staliniennes. (N.Y.)

New City of Friends
Nommé d’après Walt Whitman, voici le dernier fruit d’un projet psycho-géographique mené par deux artistes kyivains nés dans la ville occidentale de Kolomyia, Yarema Malashchuk (née en 1993) et Roman Khimei (né en 1992). Conçu, comme To whom have you abandoned us, our father?, à la fois comme un film et comme une installation, il s’agit d’un diptyque fictionnel expérimental construit autour d’un flâneur adolescent. Dans la première partie, des fragments elliptiques le montrent naviguant dans une banlieue ; dans la seconde, un plan-séquence magistral suit le jeune homme en train de raconter et de rejouer en miniature une dérive urbaine. (N.Y.)

Feuille technique

Date et heure
samedi

9 juillet 2022

12:00 14:00 Europe/Paris
Lieu

Videodrome 2

49, Cours Julien
Marseille 13006
--Videodrome 2--
Obtenez la direction
Organisé par

FIDMarseille

lucdouzon@fidmarseille.org
PARTAGER

Découvrez ce que les gens voient et disent à propos de cet événement et rejoignez la conversation.